Honest Money

Gold is Wealth Hiding in Oil

  • Subscribe

  • Alert

    Archive for April, 2022

    Emmanuel Macron et la Question Sociale

    Posted by Ivo Cerckel on 18th April 2022

    Il convient de rectifier l’erreur de de Gaulle et de remplacer le principe des retraites par répartition par celui des retraites par capitalisation.

    Or, Macron déclare le 11 avril à Denain (Nord)à la BBC qu’il ne veut pas laisser la question sociale à l’extrême droite pour alors venir déclarer à Marseille cinq jours plus tard que l’Etat providence a résolu cette question.

    ==

    La durée de vie du principe des retraites par répartition, en vertu duquel les actifs cotisent pour financer les pensions des retraités, principe instauré par de Gaulle, est longtemps dépassée. Le principe doit être remplacé par celui des retraites par capitalisation où le futur retraité se constitue une épargne dont il pourra jouir lors de ses vieux jours mais sans compter sur le soutien de ses compatriotes ; chacun cotise pour soi sans qu’il n’y ait de redistribution. (1)

    A Denain dans le Nord, Marine Le Pen a obtenu au premier tour du 10 avril 2022 des élections pour le président de la république française 41% des votes, une avance confortable sur Jean-Luc Mélenchon. 28% des électeurs ont voté pour le candidat des Insoumis. Le président sortant Emmanuel Macron récolte 14% des voix. Éric Zemmour termine en-dessous des 4%. (2)

    Le lundi 11 avril 2022, Macron s’est rendu à Denain pour « comprendre ».

    Et Macron de déclarer à la Voix du Nord :
    « On va en faire quelque chose de très social, la solidarité à la source, c’est-à-dire que les gens toucheront leurs prestations sociales directement (…). J’ai un projet de vérité et de sérieux, un projet de production et de « justice » sociale. » (3)

    A la BBC, Macron déclarera qu’il ne veut pas laisser la « question » sociale, qui est un des points fondamentaux des programmes de la gauche, à l’extrême droite.
    (“I did not want to leave the social question to the far right”, minute 16:22)
    C’est pour cela qu’il est venu a Denain. (4)
    BBC World Service – Newshour, Pakistan gets a new PM after week-long uncertainty
    Lundi 11 avril 2022 22h06, heure de Denain
    https://www.bbc.co.uk/programmes/w172yfbwz3p48zh

    Lors de son meeting à Marseille le samedi 16 avril 2022, Macron déclarait par contre que « face à la « question » sociale, la France a inventé l’Etat providence. » (5)

    Notre système de retraites est un des piliers de l’Etat providence. Ce pilier est fondé sur le contrat entre les générations.

    Nous écrivions il y a deux décennies qu’afin de réduire la pauvreté des classes âgées, le principe de la répartition, le socle du contrat entre les générations, est, selon Claudine Attias-Donfut de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV), au cœur de notre système national de retraites qui a été institué en 1945. En vertu de ce principe, les cotisations des actifs servent à payer immédiatement les retraites, tout en leur ouvrant des droits pour leur future retraite
    Les principes fondateurs de ce système étaient dès 1945 ceux de la solidarité, de la générosité, de l’égalité et de la fraternité. L’accent était mis sur la solidarité. Ainsi est né le concept de la solidarité entre les générations. Selon Anne-Marie Guillemard, professeur de sociologie des Universités Paris V, il est apparu petit à petit que les générations n’étaient pas du tout solidaires, mais se trouvaient placées dans une compétition vive pour les ressources de plus en plus réduites des Etats-providence en crise. (6)

    En 20 ans, rien n’a été fait pour résoudre ce problème de sorte que le maire de Nice Christian Estrosi, ex-membre des Républicains aujourd’hui soutien d’Emmanuel Macron, pouvait déclarer sur BFM TV à l’occasion du meeting de Macron le samedi 16 avril 2022 à Marseille que « notre » système de retraites par répartition, ce pilier de « notre » Etat-providence, est sur le point d’exploser, ce qu’il convient à tout prix d’éviter car c’est le président de Gaulle qui a instauré la répartition et non la capitalisation des cotisations.

    Et Estrosi de conclure que« la retraite à 65 ans, est la seule voie qui nous permettra de préserver notre système de retraite par répartition. »(7)

    Non, Monsieur Estrosi, il convient de rectifier l’erreur de de Gaulle et de remplacer le principe des retraites par répartition par celui des retraites par capitalisation.

    Ceci est la question sociale qu’il convient d’adresser d’urgence.

    Mais la situation (sic) en Ukraine empêche Macron de comprendre l’effondrement de notre système de retraites. Et Macron de déclarer à Denain à la BBC le 11 avril qu’il ne veut pas laisser la question sociale à l’extrême droite pour alors venir déclarer à Marseille cinq jours plus tard que l’Etat providence a résolu cette question.

    Ivo Cerckel
    ivocerckel@siquijor.ws

    NOTES

    (1)
    Le système de retraite par répartition est considéré aujourd’hui comme un acquis social et un symbole de solidarité entre générations : les actifs cotisent pour financer les pensions des retraités. Dans le discours, ce mode de financement est opposé au système par capitalisation qui, en France, résonne comme une forme d’individualisme : le futur retraité se constitue une épargne dont il pourra jouir lors de ses vieux jours mais sans compter sur le soutien de ses compatriotes ; chacun cotise pour soi sans qu’il n’y ait de redistribution.
    Pour autant, c’est bien le système par capitalisation qui a été choisi en premier lors de la création des grands régimes de retraite à la fin du XIXe siècle en Allemagne et au début du XXe en France. Des systèmes qui garantissaient déjà une pension pour le restant de sa vie mais qui furent écartés et supplantés à l’issue de la Seconde Guerre mondiale.
    Capitalisation puis répartition : l’histoire de nos retraites (franceculture.fr)
    https://www.franceculture.fr/societe/capitalisation-puis-repartition-lhistoire-de-nos-retraites

    (2)
    À Denain, Le Pen arrive largement en tête à 41% devant Mélenchon puis Macron – La Voix du Nord
    https://www.lavoixdunord.fr/1164969/article/2022-04-10/denain-les-premiers-resultats-partiels-donnent-marine-le-pen-en-tete
    Au premier tour de la présidentielle, Marine Le Pen a au final raflé plus de 41% des votes, avec une avance confortable sur Jean-Luc Mélenchon. 28% des électeurs ont voté pour le candidat des Insoumis. Le président sortant Emmanuel Macron récolte 14% des voix. Éric Zemmour termine en-dessous des 4%.

    (3)
    Emmanuel Macron à «La Voix du Nord» : «Mon devoir est de réconcilier» – La Voix du Nord
    Laurent Decotte et Julien Lécuyer
    Publié: 12 Avril 2022 à 00h32
    https://www.lavoixdunord.fr/1165614/article/2022-04-12/emmanuel-macron-la-voix-mon-devoir-est-de-reconcilier
    « On va en faire quelque chose de très social, la solidarité à la source, c’est-à-dire que les gens toucheront leurs prestations sociales directement (…). J’ai un projet de vérité et de sérieux, un projet de production et de justice sociale. »

    (4)
    BBC World Service – Newshour, Pakistan gets a new PM after week-long uncertainty, minute 16:22
    Lundi 11 avril 2022 22h06, heure de Denain
    https://www.bbc.co.uk/programmes/w172yfbwz3p48zh
    I did not want to leave the social question to the far right, minute 16; 22

    (5)
    Actualités | Présidentielle 2022 – Meeting à Marseille : Macron propose une “fête de la nature” en mai | La Provence
    https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6731944/presidentielle-2022-meeting-a-marseille-macron-propose-une-fete-de-la-nature-en-mai.html
    Pour le président candidat, cette fête de la nature « serait un moment d’union nationale autour de nos paysages, de notre art de vivre, de la protection de notre environnement. Elle serait le signal envoyé au monde que la France qui, face à la question sociale, avait inventé l’Etat providence, ambitionne aujourd’hui de devenir la grande nation écologique ».

    (6)
    C’est la faute à Rawls – contrat social et solidarité entre les générations
    Ivo Cerckel, le 1er octobre 2003

    C’est la faute à Rawls – contrat social et solidarité entre les générations

    (7)
    Présidentielle 2022 : Christian Estrosi veut un gouvernement avec ceux qui appellent à voter Macron (20minutes.fr)
    Publié le 13/04/22 à 04h52 — Mis à jour le 13/04/22 à 09h57

    Une union sans « dévoyer l’esprit du projet » de Macron
    Mais cela devrait se faire « sans pour autant dévoyer l’esprit du projet porté » par Emmanuel Macron. « Quand je dis ne pas dévoyer, je pense à ces marqueurs qui s’ils étaient dénaturés mettraient en danger notre système social, et notamment à la retraite à 65 ans, un marqueur fort et structurant pour l’avenir, qui certes peut être amendé (…) mais dont on sait qu’il est la seule voie qui nous permettra de préserver notre système de retraite par répartition », a précisé l’élu azuréen.

    Posted in Uncategorized | No Comments »